Oublié votre mot de passe? Créer un compte
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
  • default color
  • green color
  • red color

Tunisie Infos

21 Nov 2014
Home
A la Une
  • Pause
  • Previous
  • Next
1/7
 
هولاند وقادة أفارقة وعرب يشاركون تونس احتفالها بالدستور الجديد

هولاند وقادة أفارقة وعرب يشاركون تونس احتفالها بالدستور الجديد

تونس : يحضر الرئيس الفرنسي فرنسوا هولاند وعدد من القادة الافارقة الجمعة في تونس احتفالا رمزيا بتبني الدستور وكذلك باستكمال المصالحة مع هذه الدولة التي ...

Autres Articles:
Centrafrique :Des milliers de musulmans fuient Bangui

Centrafrique :Des milliers de musulmans fuient Bangui

Vendredi, un imposant convoi de camions et taxis lourdement chargés de civils musulmans, et de leurs effets, a quitté Bangui, sous les huées de foules...

Autres Articles:
الإمارات تستدعي سفير قطر للاحتجاج على تصريحات القرضاوي

الإمارات تستدعي سفير قطر للاحتجاج على تصريحات القرضاوي

دبي (الإمارات) - قالت وكالة أنباء الإمارات يوم الأحد إن الإمارات العربية المتحدة استدعت سفير قطر للاحتجاج على ما قالت انه إهانات وجهها الشيخ يوسف القر...

Autres Articles:
محافظ المركزي: تونس تعتزم اصدار سندات وصكوك باكثر من ملياري دولار في

محافظ المركزي: تونس تعتزم اصدار سندات وصكوك باكثر من ملياري دولار في

تونس  – رويترز: قال محافظ البنك المركزي التونسي في مقابلة ان  تونس   تعتزم لأول مرة إصدار سندات أجنبية بنحو 1.8 مليار دولار بضمان أمريكي وياباني، وصكوك إس...
Autres Articles:
لطفي بوشناق و حكيم و هشام الجخ في حفل تكريم شهداء تونس

لطفي بوشناق و حكيم و هشام الجخ في حفل تكريم شهداء تونس

نظّم جمعية "الأخوة المصرية التونسية" حفلين غنائيين في تونس دعما لعوائل شهداء تونس الذين سقطوا خلال الثورة التونسية. ويحيي الحفلين النجوم لطفي بوشناق وا...
Autres Articles:

Carnet de voyage

 
Chebika
Chebika , la première de ces oasis, est placée au croisement de deux avancées de la montagne. Le vieux village surplombe une gorge où coule l'oued qui a donné naissance à cet îlot de verdure.

Le Lézard Rouge
Le train lezard rougeLe " Lézard Rouge ", train d'esprit colonial compte six wagons dont le wagon beylical et un wagon-bar. Le train empruntera la voie ferrée des mines, longeant le lit de l'oued, aux crues lourdes de limon. Ces lieux féeriques sont inaccessibles par un autre moyen de transport. Ces murailles infinies, menant au cœur de superbes canyons, ont fasciné plus d'un cinéaste (Franco Zefirelli, Yves Boisset, Harisson Ford...). Un périple hors du temps, dans un décor de Far West, dont vous garderez un souvenir enchanteur !

Arrêt sur Image

DSCN4538.JPG

Sondages

Tunisie infos votre avis ?
 
Video
Publicité

Art et Culture

L’Encyclopédie 360 décrit la Tunisie comme étant un pays qui « n’a pas développé d’art véritablement original » mais qui est « fortement marqué par les influences diverses qui s’y sont succédé » et s’est doté de « monuments qui illustrent les diverses étapes de son histoire ».
 
Cette vie culturelle débute dès l’époque préhistorique comme l’illustre les dolmens près de Bou Salem et les gravures rupestres du Sahara tunisien. L’Hermaïon d’El Guettar, manifestation de religiosité la plus ancienne qui subsiste au monde, découvert près de la cité d’El Guettar dans le sud du pays, date quant à lui de la fin de cette même époque.

Musées

Musée bardo
Le Musée national du Bardo est l’une des plus importantes institutions du genre dans le bassin méditerranéen car regroupant des joyaux archéologiques issus d’une Tunisie traversée sur plusieurs millénaires par bon nombre de civilisations. Le musée, officiellement inauguré le 7 mai 1888, offre l’une des plus belles et plus grandes collections de mosaïques de la Rome antique. Le Musée archéologique de Sousse, fondé en 1951, possède la deuxième plus grande collection de mosaïques après celle du Bardo. La dimension maritime du pays est également exposée par le Musée océanographique de Salammbô. Fort de 11 salles, il est le principal musée tunisien dédié à la mer. Quant au Musée national d’art islamique, il présente plusieurs collections de céramiques, pièces et de Corans calligraphiés datant des périodes où Raqqada, seconde capitale des Aghlabides, était occupée (IXe et Xe siècles).

Cinéma

Le cinéma existe en Tunisie depuis son apparition à l’échelle mondiale. Dès 1896, les frères Lumière tournent des vues animées dans les rues de Tunis. En 1919, le premier long-métrage réalisé sur le continent africain, Les Cinq gentlemen maudits de Luitz-Morat, est tourné en Tunisie. En 1966, le premier long métrage tunisien (95 minutes) en noir et blanc est réalisé et produit par Omar Khlifi : Al-Fajr (L’Aube) tourné en 35 millimètres.
 
En 1927, la première société tunisienne de distribution de films, TUNIS-FILM, débute ses activités. Après l’indépendance, la production des films dépend entièrement de la Société anonyme tunisienne de production et d'expansion cinématographique (SATPEC) qui s’occupe de la gestion de l’activité cinématographique dans le pays.

Musique


La musique tunisienne est le résultat d’un métissage culturel fortement influencé par l’Égypte.

La musique tunisienne a connu trois phases d’influences extérieures : la première venue d’Orient et dont le centre fut La Mecque et Médine, la deuxième venue de l’Espagne musulmane et dont le centre fut l’Andalousie et la dernière venue de l’Empire ottoman et dont le centre fut Istanbul.
 
L’héritage de ses trois phases est respectivement la création d’une musique traditionnelle, le malouf, l’introduction de la nouba dans la musique tunisienne, et enfin l’utilisation de formes turques tels que le samai et le bashraf.

 

 

Lieux

Sidi bou Said

Les Carthaginois puis les Romains auraient utilisé les hauteurs de l'actuel Sidi Bou Saïd pour y établir une tour à feu. Une mosaïque de 6 mètres sur 5 prouve d'ailleurs l'existence ancienne d'une villa romaine.

Abou Saïd Al Béji, né en 1156 et originaire de Béja, enseigne dans la rue qu'il habite à Tunis et qui a depuis conservé son nom. Vers la fin de sa vie, il se retire sur le Djebel Menara, dans le ribat construit sur la colline dominant le cap Carthage, pour monter la garde et y enseigner le soufisme. Il est alors surnommé « maître des mers » à cause de la protection que les marins naviguant à proximité du site pensent recevoir. Il meurt en 1231 et est enterré sur la colline. Sa zaouïa constitue sans doute le premier élément du village qui prendra son nom.